ConseilsBoites de Conservation Batch Cooking

C’est une évidence, pour mettre en place le batch cooking dans votre vie, vous avez indéniablement besoin d’être équipé en boites de conservation.

Comme toutes les familles (ou presque), j’ai grandi dans une maison remplie à ras-bord de boites de conservation style Tupperware, pour ne citer qu’eux.

Hormis le fait que c’est toujours un défi de retrouver quelle boite va avec quel couvercle, le problème vient surtout du fait que ces boîtes ne sont pas adaptées à la mise en place du batch cooking.

Elles sont toutes de tailles différentes, sont craquelées, trop profondes ou pas assez et surtout ne sont pas étanches et fuient dans le sac.

Bien entendu, même si nous avons nos préférences, nous ne prétendons pas élire le grand gagnant des contenants pour le batch cooking. 

Chacun trouvera chaussure à son pied (ou plutôt boîte à son frigo) selon sa propre conception du batch cooking et ses attentes.

Trouver les boites de conservation idéales pour faire du batch cooking n’a pas été une tâche aisée et cet article a pour but de vous faciliter cette recherche grâce à notre expérience.

Sommaire:

  • Faut-il éviter des boites en plastique pour le batch cooking ?
  • Plastique contre verre : le match !
  • Oui, c’est la taille qui compte.
  • Boîtes à compartiments, idéal pour le batch cooking ?
  • La mise sous vide pour rallonger l’espérance de vie.
  • Combien me faut-il de boîtes de conservation ?

Faut-il éviter des boites en plastique pour le batch cooking ?

C’est une des principale question que nous recevons lorsque nous parlons du batch cooking. Le plastique.

Disons le tout de suite, la réponse n’est pas facile. Si la croyance populaire condamne fermement la plastique, les études scientifiques peinent à dresser un procès en bonne et due forme.
Pour comprendre tout cela, il faut parler du fameux BPA (Bisphenol A) et des phtalates que l’on retrouve généralement dans le plastique. Ces deux substances sont interdites dans plusieurs produits en plastiques (bouteilles en plastiques, contenants destinés aux bébés) car ce sont des perturbateurs endocriniens.

Dans ce cas, la réponse est simple : le plastique est mauvais pour la santé !

Eh bien, oui et non…

Les études peinent à définir la quantité limite à partir de laquelle ce serait mauvais pour la santé. Bref, un gros casse-tête.

Notre avis : en cas de doute, autant ne pas courir le risque et se tourner vers des alternatives.

Car oui, il existe de nombreux contenants sans BPA et phtalates. 

PROS:

  • Facile à transporter
  • Moins cher à l’achat

CONS:

  • Ne passe pas au four
  • Ne se recycle pas toujours

Plastique contre verre : le match !

Nombreux d’entre vous ont vite fait leur choix: le verre. La raison la plus souvent évoquée est celle de la pollution, je n’aurais je crois aucunement besoin de revenir là-dessus.

Cependant, il ne faut pas oublier la pollution engendrée par le verre. La production d’une bouteille en verre pollue par exemple deux fois plus qu’une bouteille en plastique.
Et si le verre est réutilisable, celui-ci n’est pas toujours recyclable.

De notre côté, nous avons fait le choix de s’orienter vers les boites de conservation en verre. 

Le verre présente déjà le gros avantage de pouvoir passer au four, comme ce lot de 5 contenants.

Attention, tous les contenants en verre ne résistent pas à la chaleur, renseignez-vous bien avant d’acheter le vôtre !

L’autre avantage du verre est le fait qu’il ne garde pas les odeurs, contrairement au plastique qui, à force d’utilisation, peut prendre la couleur et l’odeur des plats.

Dans tous les cas, et quelque soit votre choix, ne remplacez pas toutes vos boîtes de conservation d’un seul coup et voyez ce que vous préférez. On voit trop souvent des familles se débarrasser de toutes leurs boîtes en plastique et les remplacer par du verre pour ne pas polluer.

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

Oui, c’est la taille qui compte.

Qui pourra me dire le contraire ?
Quand j’ai commencé à faire du batch cooking, j’ai eu beaucoup de mal à évaluer la taille  nécessaire pour les contenants. Une fois trop de reste, l’autre fois pas assez de quantité, je tatonnais à trouver la bonne quantité.

A force de préparer des repas pour des clients et pour moi-même, j’en ai conclu que le volume idéal pour les boites de conservations était autour des 700 ML pour une personne. Celles que je préfère sont celles-ci. Le plus: Made in France & qualité irréprochable.

Si vous êtes un gros mangeur, vous pouvez même basculer sur les contenants de 1 litre.
Pour une famille et si vous souhaitez des plats uniques, vous pouvez largement dépasser ce volume et aller sur des grands plats, au delà de 1.5 litre.

Encore une fois, il est surtout important que vous sachiez quelle quantité vous consommez et ajustez les contenants en fonction.
Nous avons tendance à manger moins le midi que le soir, alors prenez tout cela en compte.

Aussi, selon vos objectifs avec le batch cooking, la taille des portions est essentielle selon que vous vouliez perdre, maintenir et gagner du poids.

Boîtes à compartiments, idéal pour le batch cooking ?

Clairement, oui.

Les boîtes à compartiments sont géniales sur pleins d’aspects. Déjà, si vous calculez vos portions, les boîtes à compartiments permettent de ranger les aliments par catégories.

L’autre gros avantage est dans le fait que les aliments ne se touchent pas. Beaucoup n’aiment pas que les aliments se mélangent, surtout lorsqu’ils sont remués dans le sac.
On dit souvent que l’on mange tout d’abord par les yeux et l’aspect d’un repas est capital. Surtout pour les enfants.

Avec ces boites à compartiments, vous vous assurez d’une belle mise en forme du plat.

Ce n’est pas uniquement un avantage visuel mais aussi gustatif. Les ingrédients qui se mélangent ont parfois tendance à perdre plus rapidement en fraîcheur et le goût peut être très éloigné de celui recherché après plusieurs jours en contact.

Les compartiments des boîtes sont parfois modifiables selon vos envies, rendant les boîtes encore plus personnalisables.

Mais vous vous en doutez, tous ces avantages ne viennent pas sans inconvénient: le prix.
Eh oui, celles-si sont en moyenne 1,5 à 2 fois plus chères que leurs homologues sans compartiments.

La mise sous vide pour rallonger l’espérance de vie.

De nos jours, il n’est plus nécessaire d’avoir une machine professionnelle à plusieurs centaines d’euros pour mettre ses aliments sous vide. De simples boites de conservation le permettent, équipées d’un dispositif électrique qui aspire l’air présent dans la boîte.

L’avantage de cette mise sous vide est claire: les ingrédients présents dans votre boite se détériorent beaucoup moins vite et gardent leur fraîcheur plus longtemps.
Bon, honnêtement ce n’est pas non plus miraculeux et si vous aviez l’intention de garder votre steak sous vide pendant 3 semaines, vous aurez une bonne surprise à l’ouverture de la boîte.

Le problème principal est toujours le même: le prix. Ne comptez pas moins de 10€ le contenant.

Combien me faut-il de boîtes de conservation ?

Assez, mais pas trop.
Un fabuleux conseil, me diriez-vous.

Je suis bien placé pour vous dire de ne pas trop en acheter: mes tiroirs en sont pleins. Maintenant, au vu de mon activité cela peut sembler normal.

La règle générale, c’est qu’il n’y en a pas. Le nombre de contenants nécessaire est directement lié à votre pratique du batch cooking et à vos attentes.

Malgré tout, je vous conseille bien évidemment d’avoir assez de contenants pour minimum 1 semaine.
Pensez aussi à avoir des boites de conservation de plusieurs tailles en fonction de vos repas. Préférez des boîtes plus petites et faciles à transporter pour le midi, et des boîtes plus larges et plus adaptées à un repas familiale pour le soir

Pour ma part, voici ce que j’utilise pour mon quotidien:

Nous arrivons à la fin de cet article, j’espère que celui-ci vous serez utile pour mettre en place votre batch cooking efficace.
Partagez vos méthodes et vos choix de contenants pour en discuter ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire